Les contes de Noël

noël


Le traîneau du père Noël

Le matin du 24 décembre, la neige tombe doucement sur la petite maison du Père Noël.
Tranquillement installé dans son fauteuil moelleux, le Père Noël relit les lettres des enfants, quand soudain sa mère surgit :
- Surprise, mon Nono chéri !
Le Père Noël lève la tête. Sa mère lui tend un énorme gâteau plein de bougies.
« Oh non, j'avais oublié ! se dit le Père Noël affolé. C'est mon anniversaire ! »
Normalement, le Père Noël devrait être heureux mais il ne l'est pas du tout.

Il faut dire que chaque année, les cadeaux de sa mère déclenchent des catastrophes.
Il y a deux ans, elle lui a offert un distributeur automatique de cadeaux qui a livré tous les jouets de garçons aux filles et tous les jouets de filles aux garçons.
L'an dernier, elle lui a apporté une machine à emballer les jouets qui a écrasé tous les paquets...
« Qu'a-t-elle inventé cette année ? » se demande le Père Noël inquiet.
- Viens avec moi, dit sa mère, l'air réjoui.
Voici ton nouveau traîneau, mon Nono ! s'écrie madame Noël.
- Mais où sont les rennes bredouille le Père Noël.
- Justement, il n'y en a pas, répond sa mère. C'est un traîneau mécanique. Avec lui, tu iras bien plus vite.
- Euh... marmonne le Père Noël embarrassé. C'est gentil, tu sais, mais je...
- Non, non, ne me remercie pas, c'est tout naturel. Allez, essaie-le, tu m'en diras des nouvelles! Voici le mode d'emploi !


Perplexe, le Père Noël le prend et lit à haute voix :
- Tourner la clé vers la droite.
- Appuyer sur le bouton rouge.
- Tirer le volant. vers soi.
- Utiliser avec beaucoup de précautions la manette blanche.
La dernière phrase est écrite si petit que le Père Noël ne réussit pas à la lire.
« Tant pis, allons-y » se dit le Père Noël en montant dans le nouveau traîneau,
Une fois installé, il tourne la clé vers la droite, appuie sur le bouton rouge et tire le volant vers lui. Aussitôt, le traîneau glisse rapidement sur la neige et s'envole en moins de dix secondes.
- Bravo ! s'exclame madame Noël.
Le Père Noël sourit. Cette fois-ci, le cadeau fonctionne.
« Je prendrais bien un peu de vitesse, se dit-il. Mais quelle manette actionner, la blanche ou la bleue ? Essayons la blanche. »
Le traîneau accélère subitement et le Père Noël se retrouve plaqué contre son siège.
- Catastrophe ! s'écrie-t-il, je ne contrôle plus rien !
Affolé, il actionne la manette bleue. Les gaz se coupent tout net et le traîneau s'écrase dans la neige comme une pierre tombée du ciel. Sous le choc, le Père Noël s'évanouit.

traineau du père noël

Quelques heures plus tard, il se réveille enfin. Il est allongé sur son lit.
- Mon pauvre Nono chéri ! s'écrie sa mère en le voyant revenir à lui.
- Nono chéri ? dit le Père Noël. Mais qui êtes-vous ?A qui parlez-vous ?
Sa mère ouvre de grands yeux. Le choc lui aurait-il fait perdre la mémoire ?
- Allons, dit-elle, tu te rappelles, tu es le Père Noël !
- Le Père Noël, répond-il, qui c'est celui-là ?
- Mais c'est toi, lui dit sa mère. Tu distribues les jouets aux enfants la nuit de Noël !
- Distribuer des jouets, la nuit, dans le froid ! dit le Père Noël. Quelle drôle d'idée ! Mieux vaut lire un bon livre devant la cheminée.
- Regarde-toi dans la glace, dit madame Noël, tu ne te reconnais pas ? Le Père Noël se lève d'un bond :
- C'est moi ça ! s'écrie-t-il. Mais cette barbe me vieillit affreusement. Il faut que je la rase. Et puis ce gros ventre n'est pas très séduisant, je vais faire un petit régime !
- Mais si tu rases ta barbe, les enfants ne te reconnaîtront plus, dit sa mère. Et si tu maigris, ton costume sera trop grand pour toi.
- Tant mieux ! s'exclame le Père Noël. Ce costume n'est plus à la mode. Je m'achèterai un pantalon à paillettes.
Très inquiète, madame Noël téléphone au docteur.
- Je ne vois qu'une solution, dit le médecin. Donnez-lui un bon coup sur la tête.
« Espérons qu'il a raison », se dit madame Noël en s'approchant de son fils avec son rouleau à pâtisserie.
- Ne fais pas ça ! crie le Père Noël en se retournant. Je n'ai pas perdu la mémoire, je faisais semblant ! Tu sais, Mamounette, je voulais juste te faire peur pour que tu ne m'offres plus tes cadeaux de malheur !


- Tu n'as pas aimé mes cadeaux, murmure madame Noël, toute triste. Moi qui pensais te faire plaisir...
- C'était gentil, marmonne le Père Noël, mais...
- Oh, après tout, tu as raison, l'interrompt sa mère. Ces cadeaux n'étaient pas très réussis. L'an prochain, je t'offrirai une hotte-parachute. J'ai vu ça au magasin de nouveautés ! Ce sera plus pratique pour faire ta tournée !
Le Père Noël soupire :
« Décidément, je ne la changerai jamais ! Enfin, il est temps d'aller retrouver mes chers petits rennes et mon vieux traîneau. Les enfants attendent leurs cadeaux ! »

Haut de page